Pour une démocratie participative et écologique au Palais sur Vienne : le-palais-autrement.info

Milieu scolaire

rentrée scolaire 2015

RENTREE SCOLAIRE 2015 : pas de menace de suppression de poste cette année donc pas de tension … quoique …. 

Ce devrait être une année d’embellie : pas besoin de la mobilisation générale enseignants, parents, enfants, maire et conseillers municipaux des années précédentes pour protester contre la fermeture d’une classe à Jules Ferry, aucune n’est menacée. Trêve appréciable pour cette école qui vit avec une épée de Damoclès sur la tête depuis tant d’années !

Malheureusement, des problèmes subsistent : effectifs nombreux, classes à double niveau, manque d’ATSEM, travaux à prioriser et non inscription selon nous discutable d’enfants dans l’école dont ils dépendent …

D’abord, les effectifs sont importants, surtout dans les maternelles et les enfants de maternelle étant destinés à passer au primaire, cela augure des effectifs surchargés en primaire d’ici quelques années.

Les chiffres ci-dessous ne sont pas définitifs, mais montrent bien la tendance.

 

2015

Aristide Briand

Giraudoux

Jules Ferry

Effectif global

217

214

122

Maternelle   

- Petite section

 

32

 

30

 

30 (petits et moyens)

27 (moyens et grands)

- Moyenne section

30

29

- Grande section

28

24

Primaire

CP

 

23

 

25

 

19 (CP et CE1)

CE1

23

29

18 (CE1 et CE2)

CE2

29

28

CM1

27

28

28 (CM1 et CM2)

CM2

25

27

Rien que des classes à double niveau pour Jules Ferry, en maternelle comme en primaire : c’est un surcroît de travail et de responsabilité pour les enseignants, c’est davantage de fatigue et de besoin de concentration pour les enfants. Ce système dont les plus doués peuvent parfois tirer parti, peut être un handicap supplémentaire pour les enfants en difficulté scolaire, surtout dans des classes de plus de 25 élèves sur 2 niveaux déterminants pour la scolarité en secondaire, comme c’est le cas pour la classe CM1 CM2. Cette école dont la capacité d'accueil peut être agrandie, mériterait mieux !

En outre, cela va à l’encontre des engagements de l’Etat en direction de l’Education Nationale et ce n’est pas la énième réforme imposée qui va régler le problème, une grève est déjà annoncée pour le 17 septembre… et l’avenir de nos têtes blondes est une fois de plus l’enjeu des désaccords... Faisons confiance à nos enseignants, ce sont eux qui sont sur le terrain, écoutons-les et laissons les travailler !

A l’école maternelle Giraudoux, on manque d’ATSEM (agent territorial spécialisé d’école maternelle) agent chargé par la municipalité d’assister l’enseignant pour la réception, l'animation et l'hygiène des très jeunes enfants. Le nombre de postes par classe n'est pas fixé par la loi mais la présence d'un agent à certains moments de la journée est obligatoire. Il appartient au maire de décider du nombre et des affectations de ces agents. Espérons que ce problème va rapidement se résoudre, pour faciliter le travail de l’enseignant(e) concerné(e) et aider au confort des enfants

Des travaux votés unanimement au Conseil Municipal ont été effectués dans les écoles Aristide Briand et Jules Ferry durant les vacances d’été. L’isolation et le revêtement du sol amianté au groupe scolaire Aristide Briand, ainsi que la réfection du toit de la maternelle Jules Ferry étaient indispensables et même urgents. Il faut poursuivre la maintenance régulière et de qualité des locaux scolaires. Et dans la foulée, programmer la mise en accessibilité handicap de nos écoles, en commençant par les moins compliquées à aménager, et s’y engager avec sérieux auprès du préfet, comme l’obligation en est faite aux communes qui ont dépassé le délai légal fixé à mars 2015 par la Loi de 2005… C’est le cas au Palais, la municipalité a en effet accumulé trop de retard pour les bâtiments publics, et dans les écoles, rien n’est encore fait… en 2015, les investissements dans ce domaine vont au stade de football ! Certes, il fait partie des bâtiments qui, à terme, doivent être aménagés, mais était-ce la priorité au regard de la mise aux normes de nos écoles ? Assurément, NON !

Des inscriptions problématiques, bien que demandées depuis mai dernier : des enfants n’ont pu être accueillis dans l’école dont ils dépendent ! On a contraint les parents à les inscrire dans des classes à double niveau très chargées à Jules Ferry alors qu’ils auraient dû et pu être scolarisés à Giraudoux … l’argument de capacité d’un côté et de manque de place de l’autre est plutôt discutable, les effectifs étant similaires dans les classes concernées des deux écoles !

Un dossier antérieur de demande de dérogation a visiblement paralysé la situation, bien que n’ayant jamais abouti en raison des menaces de suppression de poste des années précédentes ! Nous avons soutenu l’action efficace des enseignants et parents pour le rétablissement du poste supprimé en 2013 et 2014… mais aujourd’hui, la situation a changé, la famille a déménagé et dépend de Giraudoux, rien ne devait entraver l’inscription des enfants et pourtant..??

Inscriptions sous réserve, repoussées par la mairie, un courrier avec réponse négative confirmée en juillet, un rendez-vous en août avec le maire annulé… sans report ni autre entrevue avec un adjoint, des déplacements répétés en mairie, plusieurs interventions et tentatives de discussion… rien n’y a fait, le blocage a été total ! De guerre lasse et sans la moindre solution la veille de la rentrée,les parents ont amené leurs enfants mardi à Jules Ferry… et comme un problème n’arrive jamais seul : pas de liaison de transport communal entre Jules Ferry et leur quartier comme chacun sait depuis la mise en œuvre des garderies au sein des écoles, il faut donc se débrouiller pour récupérer les mômes de 9 et 4 ans qui ne peuvent rentrer seuls chez eux par cette route dangereuse qu’est l’avenue Giraudoux, empruntée chaque jour par plus de 5000 véhicules…

Nous avons rencontré la municipalité qui nous dit que :

- les demandes de dérogation sont chaque année très nombreuses, aucune nouvelle dérogation n'a été accordée mais on ne peut déplacer les enfants qui en bénéficient déjà : soit ! Sauf qu’il ne s’agit plus dans ce cas de dérogation, que faut-il pour que ce paramètre soit enfin intégré ?

- d’autres enfants n’ont pu être accueillis dans l'école dont ils dépendent à Giraudoux, mais aussi à Aristide Briand : pourquoi alors la décision d’une famille sur A. Briand de maintenir son(ses) enfant(s) là où ils étaient scolarisés hors commune avant d’arriver au Palais est-elle bien considérée alors que la même décision l’an dernier pour notre amie sert d’argutie au rejet ?

- la municipalité affirme que le refus vient des enseignants et les enseignants s’appuient sur le refus de la mairie pour motiver le rejet de l’inscription : nous dit-on tout sur ce dossier ?

- l’école Jules Ferry bénéficie d’un enseignement de qualité : ce critère n’est pas en cause, la famille a  juste besoin aujourd’hui que ses enfants aillent dans l’école de leur quartier pour des raisons pratiques et somme toute, logiques.

- la demande d'inscription en mai serait tardive : cela fait 3 ans que cette famille demande que ses enfants soient accueillis à Giraudoux et ce souhait est ressorti au moment de la demande d’inscription... le dossier était donc bien tangible en mai et n'a tout simplement pas bénéficié de la bienveillance et de la bonne volonté requises ! 

Comment expliquer ce manque de dialogue et d’écoute de la mairie face à ces problèmes où l’enjeu est le bien-être de jeunes enfants, leur sécurité et la sérénité de leur famille ? Et surtout, comment interpréter les aprioris qui ont servi à justifier le rejet et les différences de traitement ? Y aurait-il des passe-droits ou des mises à l’index au Palais ? La question est posée !!