Pour une démocratie participative et écologique au Palais sur Vienne : le-palais-autrement.info

Archives

CR CM juin 2009

Conseil Municipal du Palais sur Vienne du 4 juin 2009

Désaccord sur le projet de la LGV Limoges-Poitiers mais unanimité sur un point : NON à son raccordement au centre du Palais (raccordement dit point PT0)

Ce 4 juin, il n'y avait qu'un seul point à l'ordre du jour du Conseil Municipal du Palais : La Ligne à Grande Vitesse Limoges-Poitiers et son raccordement sur la Ligne Paris-Toulouse, au Palais sur Vienne.

Pour une fois, la partie réservée au public était archi comble, c'est dire si le sujet intéresse les Palaisiens !

Mme le Maire a ouvert la séance en passant la parole à deux techniciens de RFF (Réseau Ferré de France ) qu'elle avait invités pour faire une présentation sommaire du projet et répondre aux questions des Conseillers. Après avoir précisé que cette étude découlait de l'enquête publique de 2006, M. Hugo pour RFF précise que l'objectif est de mettre Paris à 2h de Limoges avec une voie unique (deux voies ne seraient pas rentables...,)  que le dossier avance, mais qu'ils ont préféré attendre février, mars 2009 pour informer les maires  ''afin de ne pas affoler'''...

Le projet prend du retard : alors que RFF avait programmé le choix de la zone de passage et des points de raccordement pour la réunion de travail du 9 juin à Limoges, les 2 représentants de RFF ont annoncé le prolongement de l'étude jusqu'à l'automne...(est-ce le résultat de la contestation du projet qui se développe lors des réunions publiques...NDLR) mais le comité de financement se réunira bien en juillet comme prévu. M. Deschamps de RFF précise qu'en parallèle se déroulent des études de clientèle potentielle et des études économiques pour mesurer la rentabilité du projet et son opportunité

En préalable au débat, Denis Limousin au nom du groupe PC/ADS a rappelé le vote unanime des élus pour aménager la forêt d'Anguernaud récemment acquise par la commune, atout majeur pour le Palais, alors que le tracé préférentiel pressenti par RFF pour la LGV Limoges-Poitiers détruirait cette forêt ! Il a conclu en disant que « ..si ce point de raccordement était choisi définitivement ... notre groupe prendrait toutes ses responsabilités ... les Palaisiens méritent mieux qu'une coulée ''bétonnée '' dans leur cœur de ville... »

Un débat vif a ensuite porté sur l'opportunité même du Projet.

Yvan Tricart pour le groupe ''le Palais autrement'' a rappelé le manque de concertation depuis 2006 de la part de RFF, contrairement au Code d'urbanisme qui fait obligation de débat public tout au long des études ce qui n'est pas le cas, il a rappelé que RFF avait limité les études environnementales aux documents administratifs détenus par différentes administrations (pour certains non actualisés depuis très longtemps) sans enquête de terrain et qu'aucune association de protection de l'environnement participant aux ateliers de travail n'avait cautionné ce travail de RFF. Il précise que ce projet est également un non sens pour l'aménagement de la région car il sacrifierait des territoires comme la Creuse, le nord de la Haute-Vienne et de la Corrèze sans compter l'Indre et le Lot. Il dénonce également le coût de ce projet, 2 milliards d'euros, dont 30% à la charge des collectivités, alors qu'il s'agit d'un projet de transport public national qui devrait être pris à 100% par l'Etat.  Enfin il se prononce pour le TGV mais sur la Ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) qui , pour un coût moindre (500 millions d'euros) et sans impact écologique, pourrait être réalisé en 3 ou 4 ans contrairement au projet du barreau Limoges-Poitiers qui verrait le jour en 2020 comme l'a annoncé RFF.

Mme le Maire a réaffirmé son attachement à la ligne LGV par Poitiers. Pour elle , il y a une opportunité à saisir. 

«Cette nouvelle liaison est un élément majeur pour le développement et le désenclavement de notre Région qui permettra enfin la connexion au réseau TGV Atlantique et Européen ...un projet de cette envergure ne peut voir le jour sans créer certaines contraintes pour les territoires traversés... »

En fin de séance, deux motions sont proposées : l'une du Maire et votée par la majorité municipale PS/PC/ADS, affirmant son attachement à la ligne LGV mais « demandant à réseau de France d'écarter définitivement  le point de raccordement PT0 qui pénaliserait trop lourdement notre commune » , l'autre motion présentée par le Groupe ''Le Palais autrement'' précisant qu'au delà des divergences sur l'opportunité de la LGV, les élus devraient pouvoir se rassembler pour éviter de voir défigurer le Palais et, ainssi, ne pas retenir le PT0 qui  participerait à la dégradation de la vie de ses habitants 5 votes des élus du groupe le palais autrement ). Prochain épisode le 9 juin lors de la réunion des ateliers de travail de  RFF

                                                                                              MT (Michèle Tricart)